Rechercher
  • Bertinat Eric

De l'horlogerie (7)

Dernière mise à jour : mai 7

L'horloger, outre le fait qu'il est un bon type, est patient.

Après avoir démonté minutieusement l'horloge à Pierre, je constate non sans dépit - ce qui m'a permis de découvrir toutes les anfractuosités de mon plafond - que le pivot de la roue de centre (celle sur laquelle vient se caler les aiguilles) est usée et proche de la casse.

D’un diamètre de 30 centièmes de millimètre, le moignon passera par les services chirurgicaux. Il faut «replanter le pivot». C’est ainsi qu’on dit par chez nous. Il faut percer un trou légèrement plus grand (40 centièmes), «replanter» une petite tige en acier légèrement conique, souder à l’étain, puis «rouler» le pivot au bon diamètre. Mais mon outillage est incomplet. Il me faut des supports en acier, parfaitement concentrique, pouvant tenir la mèche à centrer puis le forêt pour le perçage (voir photo, dans la boîte grise). Internet me conduit à Vernier, à l’atelier mécanique de Monsieur Casanova. Un coup de fil et une visite plus tard, ce petit travail, plus compliqué qu’il n’y paraît, est assuré par cet artisan aussi sympathique que bien outillé.

Trois semaines passent avant que je ne puisse expérimenter mes nouveaux outils. Le centrage puis le perçage se passe bien : le forêt pénètre dans l’acier comme «dans du beurre». Reste à finir le travail. Et me remettre à remonter le pendule à Pierre...



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout