Rechercher
  • Bertinat Eric

De l'horlogerie (16)

De ma nouvelle perceuse et de mes souvenirs de l’École d’horlogerie (et d’électricité) de Genève. Elle se trouvait au bout de mon chemin. Comprenez que j’habitais au Petit-Lancy, à 500 mètres ! C’était comme un prolongement aussi géographique que naturel. La route descendait doucement jusqu’à la route du Pont-Butin. Un grand saule pleureur nous accueillait avant de pénétrer dans le bâtiment à l’architecture des années 1950. Un peu Blake et Mortimer. J’y passe de temps en temps. Tout cela à bien changé.



Et parmi mes souvenirs de ce temps joyeux, celui de ma layette m’est revenu. Une layette, dans le jargon, est un petit meuble en bois, à tiroirs, dans lequel l’horloger range ses outils. Elle se glisse sous l’établi muni de deux rails. Elle s’emporte de classe en classe et l’on retrouve ainsi aisément ses outils durant les 4 ans que durait cette école de minutie et de propreté quasi-obsessionnelle.

Pourquoi donc ce souvenir m’est revenu ? Pour rien ou presque, une association d’idées. Parce que je viens d’acheter une petit perceuse. En l’installant dans mon atelier, un sentiment d’appartenance et de souci de l’entretenir m’a traversé l’esprit, comme jadis l’apprenti horloger était attaché à ses outils et sa layette. Ce qui explique pourquoi, de déménagement en déménagement, de cave en cave, je les ai conservé. Et pourquoi 45 ans plus tard, je n’avais qu’une hâte : les retrouver...


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout