Rechercher
  • Bertinat Eric

De l'horlogerie (12)

Mis à jour : juin 2

Le ressort en acier, l’énergie écolo de l’horloge. Depuis le 16e siècle, les mouvements des montres et des pendules sont animés par un ressort. Jadis, on utilisait uniquement un poids suspendu à une chaîne ou une corde. Une fois le poids en bas, on le remontait. Cette expression est restée jusqu’à aujourd’hui : pour tous les mouvements mécaniques, y compris ceux à ressorts, on les "remonte" pour les faire fonctionner. Par contre, lors du démontage du mouvement, on détend le ou les ressorts en les «désarmant».

Les ressorts sont fortement sollicités et je ne saurais vous recommander de ne pas "remonter" votre pendule "à fond" mais lui laisser un ou deux tours de clé. Ainsi fait, le ressort ne sera pas plier à l’accrochage dans le barillet, à droite du ressort réparé (photo) dans lequel est placé le ressort. A trop remonter les ressorts (celui du mécanisme et celui de la sonnerie), on finit par l’abîmer (voir photo). Sa fixation se déchire comme un vulgaire morceau de carton. Soit on change le ressort, soit on répare.

Pour ma part, je préfère toujours réparer quand cela est possible. Perçage et travail à la lime sont nécessaires. Sans oublier de tirer le bout de la langue. Selon les neuroscientifiques, cela permet de consacrer plus d'efforts à ce que l'on est en train de faire.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout